Le Génie des 🌳 [France TV]

Les arbres sont les meilleurs alliés des hommes pour préserver la vie sur Terre. Même s’ils ont vécu sous tous les climats et dans les situations particulièrement hostiles, ils sont aussi très fragiles face à la rapidité du changement climatique. La science met en lumière dans ce film le rôle inestimable des arbres et révèle à travers l’échelle moléculaire et planétaire ses superpouvoirs. Hypersensibles et ultra-connectés, les arbres sont en constante interaction avec leur environnement. Ils sont un modèle de résilience, d’équilibre énergétique et de gestion des ressources.

réalisé par : Emmanuelle Nobécourt

Voir le reportage : Science Grand Format, disponible jusqu’au 13/06/2020

La solidarité à la Nippone [Usbek&Rica]

Sous le vernis du miracle économique, le Japon a vu sa société se craqueler de toutes parts. Vieillissement accéléré de la population, désertification des campagnes, atomisation des urbains, précarisation des plus fragiles… Les fractures du modèle sont béantes. Et les solutions, dont le numérique ne constitue qu’une parmi d’autres, sont sans doute à trouver dans des expérimentations menées dans des villages isolés d’un bout à l’autre de l’archipel. Un reportage issu du numéro 2 de la revue Visions solidaires pour demain, actuellement disponible en librairie, focalisé sur les enjeux de « solidarité à l’ère numérique ».

Jacques Denis pour Usbek & Rica

Lire l’article : Au Japon, la solidarité se réinvente loin de Tokyo

[En Transition] Le Pacte pour la Transition du Pays Rochois est disponible

Pays Rochois en Transition lance le Pacte pour la transition en Pays Rochois. Il s’agit d’un programme de mesures adaptées au territoire.

Localement, nous pouvons espérer amener un changement suffisant pour favoriser la transition nécessaire et voulue par de nombreux.ses citoyen.ne.s. L’objectif est de construire des communes plus écologiques, solidaires et démocratiques grâce à la mise en place des mesures du Pacte pour la Transition.

paysrochoisentransition.org

Les légumineuses au secours du climat

Jeudi dernier une projection-débat autour des Légumineuses par le Collectif local pour la transition des 4 Rivières au Cinéma de Fillinges.

En plus de ce film documentaire de Marc Peyronnard (FNE Isère), petit tour d’informations sur ces plantes, qui ont beaucoup pour elles !

Pourquoi les légumineuses sont-elles des cultures importantes?

Les légumineuses sont des cultures essentielles pour de nombreuses raisons. Elles sont riches en nutriments et ont une teneur élevée en protéines. Cela en fait une source de protéines idéale, en particulier dans les régions où la viande et les produits laitiers ne sont pas accessibles pour des raisons géographiques ou économiques. Les légumineuses ont une faible teneur en matières grasses et une forte teneur en fibres solubles. Elles peuvent ainsi contribuer à faire baisser le cholestérol et à contrôler la glycémie. En raison de ces qualités, elles sont recommandées par les organismes de santé dans le traitement des maladies non transmissibles comme le diabète et les maladies cardiaques. Les légumineuses ont également montré qu’elles aidaient à lutter contre l’obésité.

Pour les agriculteurs, les légumineuses représentent une culture importante car elles peuvent être à la fois vendues et consommées par les agriculteurs et leurs familles. Avoir la possibilité de manger ou de vendre les légumineuses qu’ils cultivent aide les agriculteurs à préserver la sécurité alimentaire de leurs ménages et leur assure une certaine stabilité économique. En outre, les légumineuses sont des plantes dont les propriétés fixatrices d’azote accroissent la fertilité des sols, ce qui permet d’améliorer et de renforcer la productivité des terres agricoles. En utilisant des légumineuses pour les cultures intercalaires et les cultures de couverture, les agriculteurs favorisent également la biodiversité agricole et la biodiversité des sols, tout en évitant les parasites et les maladies nuisibles.

Les légumineuses peuvent également contribuer à l’atténuation des effets du changement climatique en réduisant la dépendance à l’égard des engrais synthétiques utilisés pour introduire artificiellement de l’azote dans le sol. Des gaz à effet de serre sont libérés au cours de la fabrication et de l’utilisation de ces engrais; et leur emploi excessif peut nuire à l’environnement. Les légumineuses, elles, fixent naturellement l’azote atmosphérique dans le sol et dans certains cas mobilisent le phosphore contenu dans le sol, réduisant ainsi de manière significative les besoins en engrais synthétiques.

Extrait de Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture

Envie de plus ? Grand Bien Vous Fasse (France Inter) du 26 Novembre 2016