Semaine des possibles – A La Roche sur Foron

Rendez-vous pour un petit tour au parc du château pour une découverte de la flore et de la faune

  • Mardi 15 septembre – 18h à 19h30 – A partir de 8 ans
  • Parc du Château de l’Echelle – La Roche-sur-Foron
  • Sur inscription – Places limitées (10)  –  natenv74@gmail.com
  • Avec Nature et Environnement en Pays Rochois

Et samedi

Cette année pas de Vélorution mais RETROUVEZ NOTRE STAND à la FÊTE DES POSSIBLES Samedi 19 septembre 2020 10h à 18h pour échanger avec nous
(eau , air, déchets, mobilité, veille environnementale, biodiversité et protection de la nature)

Évènement Facebook

Nous y parlerons Vélo en tant que membre du collectif Mobilités Faucigny Vallée-Verte, qui sera aussi présent à Fillinges, à Reignier.

Quel futur se dessine pour le Massif du Mont Blanc 🏔️ ? [UsbekEtRica]

Dans les Alpes, le réchauffement climatique est encore plus rapide qu’en plaine. La fonte du permafrost et le recul des glaciers menacent des structures humaines et bouleversent la pratique de l’alpinisme. Nous sommes partis à la rencontre des chercheurs et des guides de la région pour mieux comprendre quel futur se dessine sur le massif du Mont-Blanc.

La Haute Montagne sera-t-elle bientôt une zone interdite a l’humain ?

Retrouvez l’article sur le site du média Usbek Et Rica

On a comté, pardon compté !

// Petite blaguounette 🧀 😅, on va la mettre sur le comptenté de la chaleur…

Non sérieusement, le 16 Juin nous avons, compté du vélo, du Pays de Gex jusqu’à Cluses, et nous vous laissons voir (et lire) les résultats :

Sur la CCPR
Et au delà !

Introduction

L’association Nature et Environnement en Pays Rochois, assistée par La Fabrique à Biclou et l’AERE a réalisé un comptage vélos le mardi 16 Juin 2020.
Pour la première fois sur notre territoire, 10 bénévoles ont enquêté sur 9 points : 3 giratoires, 4 ponts, 1 giratoire/pont et 1 carrefour, sur les communes de La Roche sur Foron (3 points), St Pierre en Faucigny (2), Amancy (1), Arenthon (1), Bonneville (1) et Scientrier (1).
Nous avons inclus des points de comptages à l’extérieur de la CCPR car correspondants à des mouvements pendulaires observés quotidiennement sur notre territoire : Le pont de Bellecombe et le pont du Borne de Tucinge.

Analyse

De 6h30 à 9h, nous avons compté 178 vélos (et trottinettes) sur le territoire.
L’heure de pointe est entre 8h et 9h du matin, avec 107 vélos comptés.
Environ un quart des vélos sont des VAE, avec une nette différenciation entre le haut et le bas de la CCPR :

  • à La Roche sur Foron et Amancy, en moyenne 42% des usagers sont des VAE,
  • contre 9% des usagers sur les communes de St Pierre en Faucigny, Bonneville, Arenthon et Scientrier.

Nous avons compté 30% de femmes en moyenne avec un écart important : de 0 à 48%.
Cette donnée permet de commenter la dangerosité du territoire. En effet, les études de pratique du vélo montrent que plus un itinéraire est sécurisé, plus la parité homme-femme est atteinte.
L’absence de parité permet donc de relever les itinéraires non sécurisés :

  • 0% : D903 – Pont de Bellecombe et Rond-point d’Amancy
  • 7% :RD19 – La Papeterie à Arenthon

Il permet aussi de noter les lieux mieux sécurisés :

  • 41% : Pont du Borne à Tucinge (CCFG), d’un côté une piste cyclable (CCFG) et de l’autre une impasse (Toisinges).
  • 48% : Pont du Borne à St Pierre en Faucigny. A noter, sur la piste cyclable de l’Avenue des Digues à St Pierre en Faucigny, nous relevons 71% d’usagères !

A La Roche sur Foron nous observons 78 vélos. Nous pouvons noter qu’à l’intérieur de la ville :

  • Les points d’observations communiquent assez peu entre eux : entre le Pont du Foron et le Rond-point de la Poste, bien que 19 personnes soient enregistrées comme allant dans l’une ou l’autre direction, seulement 3 personnes vont du pont du Foron au rond-point de la Poste, les autres ayant bifurquées ou s’étant arrêtées.
  • Les 2 points du centre-ville comptent environ un tiers de femme, alors que le rond-point de l’ENILV (rond-point de St Renan) n’est fréquenté que par 17% de femmes, dont les 2/3, n’empruntent pas la chaussée : elles circulent à vélo sur les trottoirs !
  • Toujours au niveau du rond-point de l’ENILV, bien qu’en limite du centre-ville et sans commerce à proximité, nous avons compté 68 piétons, dont la moitié de scolaire. Il y a donc 4 fois plus de piétons que de cyclistes à ce rond-point bien pourvu en trottoir.

Le point de comptage le plus fréquenté se trouve à La Roche au Pont Neuf en face de Biocoop qui a enregistré 31 personnes à vélo (et trottinette), dont 22 empruntent le Faubourg St Bernard (direction la gare).
A La Roche sur Foron, nous observons 87% de trafic « pendulaire », alors qu’à La Papeterie/Arenthon sur la RD19, avec pourtant des marquages vélo au sol, nous n’en recensons que 20%. A noter que ce point, sur le trajet prévu de la véloroute Léman-Mont-Blanc, n’a enregistré qu’un seul passage sur ce futur itinéraire.

Incidences de la météo et de la crise sanitaire

Le comptage a été effectué un jour où les conditions météorologiques annoncées la veille prévoyaient un risque d’orage. La journée a été finalement bien ensoleillée mais fraîche le matin avec 13 °C et il n’y a pas eu de pluie avant le soir.

La crise due au COVID 19 a changé les habitudes, le (télé)travail et les déplacements
professionnels. Nos chiffres devront être relativisé avec ceux d’autres territoires similaires. De plus, les cadences du Léman Express ont été réduites avec les trajets effectués en bus.

Synthèse

Nous n’avions aucune donnée antérieure et nous avons été agréablement surpris par le nombre de cyclistes. Nous avons maintenant une meilleure vision des déplacements en vélo sur notre territoire et avons pu quantifier les disparités entre La Roche sur Foron et le reste de la CCPR.

Nous referons ces mêmes comptages en 2021 et nous réfléchissons déjà à de nouveaux points.
Un grand merci à tous les bénévoles et aux vélocipédistes !

Le compte rendu format PDF à télécharger

Comptage Vélo 2020

Bonjour à tous,

Avec la reprise d’une activité plus normale, nous avons décidé, des membres du collectif CICLABLE (Collectif des Intérêts des Cyclistes de L’Arve et du Bassin Lémanique) de réaliser, sur les communes du Pays Rochois, des comptages vélos !

Quésaco un comptage vélo ?  C’est tout simplement une image précise des personnes se déplaçant en deux roues à un instant T.

Où qu’on compte ? Sur le bord d’une route, à une intersection… En tout, sur le Pays Rochois et alentours, nous avons plus d’une dizaine de points. Et puis, nous compterons simultanément sur toute la région : dans le Pays de Gex, à Genève, Annemasse, au pied du Salève, à Reignier-Esery, dans le pays Rochois et Cluses !

Quand est-ce qu’on compte ? les comptages seront réalisés en tous points le même jour de 6h30 à 9h, la date choisie est le mardi 16 juin. En cas de mauvaise météo, alternative au jeudi 18, puis mardi 23 ou jeudi 25.

On a besoin de vous

Nous cherchons des bénévoles matinaux, pour compter sur les communes de La Roche (5/6 bénévoles), Saint Pierre (3 bénévoles), Arenthon (1 bénévole), Scientrier (1 bénévole) et Bonneville (1 bénévole). Voici tous les points (marqueurs verts) : https://ciclable2020comptage.gogocarto.fr/annuaire#/carte/@46.094,6.357,13z?cat=all@!c

Si vous êtes disponible, envoyez un email à bonjour@natenv74.fr avec

  • votre Nom/Prénom,
  • Numéro de téléphone,
  • le point que vous souhaitez
  • et vos disponibilités sur les jours en questions.

Pour une mobilité propre et saine

Le vélo

Une des solutions pour retrouver la liberté de se déplacer sans voir revenir les niveaux de pollution de l’air, de bruit, de congestion routière et de stress du monde d’avant.
Pour les déplacements courts, la marche et le vélo sont la solution.

L’Etat a proposé deux mesures en faveur du vélo

  • 50€ d’aide pour la remise en état d’un véloDans le cadre d’un plan d’urgence pour le vélo de 20 millions d’€, l’Etat offre 50€ d’aide pour la remise en état d’un vélo par un professionnel ou un atelier associatif (freins, chaine…).Dans un premier temps il faut identifier les professionnels et les associations qui souhaitent se lancer dans l’aventure. Les volontaires s’inscrivent sur la plateforme www.coupdepoucevélo.fr
  • Des aménagements cyclables d’urgence De nombreuses villes en France sont en train de créer des aménagements cyclables provisoires et d’élargir les espaces piétonniers, pour répondre aux besoins immédiats de mobilité post-confinement, en respectant la distanciation physique, mais sans paralysie des voies de circulation due au retour massif de la circulation automobile. Hélas nos élus départementaux et communaux n’ont pas saisi cette opportunité pour faire des tests sur notre territoire malgré notre demande.

Vélo à Assistance Électrique

En 2020, changez vos habitudes de transport et passez au vélo électrique : bénéficiez d’une aide jusqu’à -400 € sur l’achat ou la conversion d’un vélo à mollet en vélo électrique.

Transport en Communs

N’oublions pas aussi que les bus Proximiti, le Léman Express et le co-voiturage se sont adaptés aux consignes sanitaires Covid.

Ces modes de transport continuent à fonctionner mais avec des capacités réduites du fait de la distance entre voyageurs ou des adaptations d’horaires.

Proxim iTi

Léman Express, Info Trafic

Le Génie des 🌳 [France TV]

Les arbres sont les meilleurs alliés des hommes pour préserver la vie sur Terre. Même s’ils ont vécu sous tous les climats et dans les situations particulièrement hostiles, ils sont aussi très fragiles face à la rapidité du changement climatique. La science met en lumière dans ce film le rôle inestimable des arbres et révèle à travers l’échelle moléculaire et planétaire ses superpouvoirs. Hypersensibles et ultra-connectés, les arbres sont en constante interaction avec leur environnement. Ils sont un modèle de résilience, d’équilibre énergétique et de gestion des ressources.

réalisé par : Emmanuelle Nobécourt

Voir le reportage : Science Grand Format, disponible jusqu’au 13/06/2020

[Mise à Jour] Consommer local !

En cette période troublée, nous nous tournons vers le familier et l’agréable. Pour palier aux manques, une quantité d’initiative locales fleurissent pour notre plus grand plaisirs. Nous faire un listing ici pour vous permettre de les retrouvez facilement 🙂

Plantes et Nature

L’ESAT de la Ferme de Chosal propose la commande en ligne de ses plants de légumes, aromates et fleurs, avec livraison à la Ferme des 4 Saisons de Reignier-Esery ! Rendez-vous par ici ! (et bon jardin)

Marchés et Alimentaire

Le marché d’Amancy est de nouveau ouvert à compter du 15 avril 2020. Il a toujours lieu le mercredi matin de 7h30 à 13h00 sur la place de l’église.

Et le marché de La Roche Sur Foron est aussi ouvert, toujours le jeudi matin, Place de la mairie.

Carte participative : Solidarité Alimentation Locale

Culture papier

[Ajout le 23 Avril] La librairie Histoire Sans Fin à La Roche Sur Foron vous propose de commander des livres de son stock par email histoires-sansfin@orange.fr.

[Ajout le 23 Avril] La librairie Lettres Libres de Bonneville propose elle aussi la commande de livres qu’elle a en stock, via le site www.chez-mon-libraire.fr.


Carte participative éditée par Pays Rochois En Transition !
Afficher la carte en plein écran

Num et Ric ! 😉

Échanges professionnels, recherches internet, visioconférences, appels téléphoniques… nous utilisons toute la journée du matériel et des infrastructures numériques qui consomment de l’énergie.
Des experts affirment qu’aujourd’hui le numérique est responsable de 4 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre. Et, au rythme actuel, ce chiffre pourrait doubler d’ici 2025.

Le nombre d’objets connectés ne cesse de croître dans le monde. Difficile de nos jours de se passer d’un ordinateur et d’un smartphone et d’autres objets comme des montres connectées par exemple. En Europe, nous posséderons bientôt 2 fois plus d’objets connectés qu’en 2016 ! S’ajoutent à cela les réseaux, routeurs, data centers… pour transporter et stocker nos données.
La fabrication de tout ce matériel réclame des ressources dont l’extraction pose de graves problèmes environnementaux et sociaux.

Bonne nouvelle ! Nous pouvons limiter ces impacts, en gardant plus longtemps nos équipements et en adaptant nos pratiques.

Des actions simples et qui font la différence 💪

1. Mettre les adresses web fréquemment consultées en favoris

Une requête web aura plus ou moins d’impacts selon le temps de recherche et le nombre de pages consultées. On divise par 4 les émissions de gaz à effet de serre en allant directement à l’adresse du site ! Pour cela, on peut consulter l’historique, créer des favoris, taper l’URL exacte ou utiliser des mots-clés précis dans les moteurs de recherche.

2. Penser à fermer les pages internet une fois votre recherche aboutie

Les navigateurs internet réactualisent tout le temps les pages restées ouvertes. Pour cela ils font appel à des serveurs web très consommateurs d’énergie.
Il est aussi préconisé de fermer les onglets non utilisés et de supprimer régulièrement les cookies pour alléger les serveurs informatiques.


3. Alléger les échanges sur messagerie

  • Compresser la taille des pièces jointes ou les envoyer grâce à des sites de dépôt temporaire.
  • Bien cibler ses destinataires ; multiplier par 10 le nombre de destinataires d’un mail, c’est multiplier par 4 son impact environnemental.
  • Créer une signature sans image ni logo pour les échanges internes et les contacts bien établis.
  • Utiliser la messagerie instantanée de l’entreprise si elle est disponible pour échanger avec un collègue plutôt que de lui envoyer un mail.

4. Faire le ménage dans sa boîte mail

Vous pouvez vous désabonner des newsletters que vous ne lisez pas, supprimer les spams, vider la corbeille…
Sachez que pour conserver les mails stockés dans la messagerie et dans la poubelle, les hébergeurs doivent faire tourner des serveurs. Il est vraiment dommage de consommer de l’énergie pour garder en mémoire des documents mis à la poubelle !

5. Limiter le poids des réunions en ligne

  • Privilégier les échanges en audio plutôt qu’en vidéo. Le flux de données en audio consomme 1000 fois moins de bande passante que la vidéo !
  • Déposer les documents à télécharger pour la réunion sur un serveur local ou une boîte de partage. Ne les envoyez pas par mail. Vous éviterez ainsi de faire voyager des données sur environ 15 000 km avant d’arriver chez les destinataires. 15 000 km, c’est en effet le trajet moyen d’un mail qui voyage à travers de nombreux serveurs partout dans le monde avant d’être livré sur la messagerie du destinataire.

6. Faire le ménage dans le Cloud

Le Cloud donne l’impression d’être un espace de stockage infini et éternel, mais de grandes quantités de données s’accumulent et entraînent une surconsommation d’énergie des infrastructures et des serveurs supplémentaires pour le stockage. Pour y remédier, on peut stocker le maximum de données localement sur ses équipements (ordinateur, disque dur externe…) ou placer le strict nécessaire sur le Cloud en ne conservant que ce qui est vraiment utile.

N’oubliez pas de faire régulièrement le ménage (photos, vidéos) dans le cloud comme dans vos mails.

7. Modérer le streaming vidéo

Les vidéos en ligne représentent 60 % du flux mondial de données et sont responsables de près de 1 % des émissions mondiales de CO2 ! Nous pouvons limiter notre empreinte, en désactivant par exemple la lecture automatique dans les paramètres de l’application, en privilégiant la musique téléchargée ou le streaming audio plutôt que les clips musicaux, en choisissant une résolution de vidéo réduite…

8. Utiliser le Wifi plutôt que la 4G sur les téléphones portables

Sur votre téléphone portable, utilisez de préférence le Wifi quand vous travaillez à la maison. Il sollicite moins le réseau que la 4G.

Vous pouvez aussi utiliser le réseau filiaire pour connecter votre ordinateur à votre box.

9. Désactiver les transferts automatiques de données des téléphones portables

Désactivez les transferts automatiques vers les clouds ainsi que les téléchargements et les mises à jour automatiques des applications mobiles.
Désactivez aussi Autoplay ou ne l’autorisez que lorsque le smartphone est branché au Wifi.

10. Et si vous aimez travailler en musique…

Ecoutez la radio plutôt que les sites en streaming. Vous aurez le plaisir de la découverte de nouvelles musiques et vous permettez d’alléger la bande passante.
 
Et n’oubliez pas d’éteindre complètement votre ordinateur quand vous ne vous en servez plus. Ne le laissez pas en veille (même prolongée) ou branché car il continue alors de consommer de l’électricité.

Nous souhaitons mettre en place un atelier “e-conscience numérique”, n’hésitez pas à nous faire parvenir vos questions/interrogations à bonjour@natenv74.fr

Source de l’article : ADEME