CICLABLE compte !

APPEL à BÉNÉVOLE, le collectif CICLABLE compte !

CICLABLE c’est le Collectif de défense des Intérêts des Cyclistes de l’Arve et du bassin manique

Membre fondateur du collectif, NATENV : Nature et Environnement en Pays Rochois, associé à Pays Rochois en Transition et La Fabrique à Biclou va, pour la deuxième année sur notre territoire, réaliser des comptages vélos !

Les comptages auront lieu le même jour sur toute la région couverte par le collectif (de Cluses à St Julien et Pays de Gex, de Genève jusqu’au canton de Vaud), le jour précis sera décidé 36h à l’avance en fonction de la météo (Dimanche soir pour le mardi matin).

Dates prévues, la première avec météo favorable sera retenue :

  • mardi 25 mai / jeudi 27 mai
  • mardi 1er juin / jeudi 3 juin
  • mardi 8 juin / jeudi 10 juin.

Horaire de comptage :de 6h30 à 9h (oui, c’est un peu tôt!)

Pour cela nous avons besoin de bénévoles disponibles, pour les inscriptions, rendez vous par ici.

Inscrivez vous dès que possible !

Un point convivial d’organisation en présentiel 😊🥳🍻 est organisé le jeudi 20 mai à 19h à La Fabrique à Biclou (14 Rue des Vanneaux, Saint Pierre en Faucigny), pour passer les consignes et les feuilles de comptage.

Nous avons besoin de vous, plus nous serons nombreux, plus nous pourrons avoir de points de comptages, recueillir des données et suivre l’évolution de la fréquentation.

Marche pour une loi climat digne de ce nom

Le dimanche 28 mars nous marcherons pour une LOI CLIMAT ET RÉSILIENCE digne de ce nom et de notre avenir.

Les propositions faites par 150 citoyen.ne.s, tiré.e.s au sort, sont balayées, tronquées, vidées de leur valeur avant même de passer à l’assemblée le 29 mars. De nombreuses marches sont organisées sur tout le territoire par nombre d’organisations pour soutenir ces propositions et obtenir une VRAIE loi climat.

Lien de l’événement : https://fb.me/e/1dE30NAvg

RDV à 14h à Annecy sur le Pâquier pour un départ de la manifestation à 14h30 et un retour à 16h.
Cette marche se déroulera dans le respect des gestes barrières.

Pensez au covoiturage /  train

Sentinelles du plateau des Bornes

Habitants du Plateau des Bornes,

La commune d’Eteaux est engagée, aux côtés de 11 autres communes, dans un programme de préservation et de valorisation des zones humides : le Contrat de Territoires Espaces Naturels Sensibles (CTENS) du Plateau des Bornes. Ce projet met en œuvre des actions de restauration et de gestion des zones humides, mais aussi des actions pour faire connaître ce patrimoine auprès de ses habitants : animations pédagogiques scolaires ( journée annuelle « La Nature sur un Plateau », création d’une malle mobile), exposition photographique tournante, mise-en-place de panneaux d’illustrations, etc.
Dans ce cadre s’est également constitué en 2017 un groupe de volontaires locaux, soucieux de faire respecter les bonnes pratiques et les bons gestes sur les sentiers : la Brigade Sentinelles du Plateau des Bornes. Cavaliers, promeneurs, cyclistes, agriculteurs, chasseurs, riverains, quadeurs, élus … un quinzaine de volontaires locaux se sont engagés à diffuser des messages de respect de leur milieux ruraux, dans une politique fondée sur l’incitation uniquement. Ils ont bénéficié d’une courte formation gratuite sur la réglementation générale de la fréquentation des milieux ruraux par l’ONCFS. Un dépliant papier diffusable auprès du grand public (« A chacun ses Bornes ») a également été créé, rappelant ces règles. Vous pouvez le retrouver gratuitement dans votre mairie.

Et pourquoi pas vous ?

Récemment, les membres se sont réunis afin de dresser un bilan des usages des sentiers, particulièrement fréquentés cette année dans un contexte sanitaire hors du commun. Ils ont souhaité que toutes les communes membres soient représentées par 1 ou 2 référents. Alors si vous aussi, vous souhaitez partager ces valeurs et veiller à la préservation de votre environnement et à la conciliation des usages, vous pouvez les rejoindre ! Une nouvelle session de formation à la réglementation en milieu rural est prévue prochainement afin de former les nouveaux volontaires. Pour cela, vous pouvez contacter :

Asters, le Conservatoire d’Espaces Naturels de Haute-Savoie qui nous accompagne depuis de nombreuses années dans ce projet : manon.salerno@cen-haute-savoie.org

Ou Odile MONTANT, référente élue du Plateau des Bornes : chezlolet@wanadoo.fr

Relation avec le loup – Rapport 2020

Relation entre protection des troupeaux et attaques du loup en Haute-Savoie

Avec FNE Haute-Savoie, Animal Cross et la LPO AURA.

Pour le lire en entier, c’est par ici

Voici la conclusion du rapport

Les mesures de protection des troupeaux en Haute-Savoie, lorsqu’elles sont correctement mises en œuvre et complètes (clôture, chiens et berger),sont efficaces.Si elles n’éliminent pas complètement le risque d’attaque, elles en réduisent fortement le nombre. Outre les attaques de loup, elles ont également considérablement réduit les attaques de chiens errants.

Les troupeaux qui ne sont pas ou insuffisamment protégés concentrent la plupart des attaques et des dommages.Certains de ces troupeaux sont attaqués régulièrement. L’effet de surprise de l’installation de loups sur de nouveaux territoires a sans doute pris de court certains éleveurs. S’il est relativement facile de se procurer des clôtures électriques, il est plus difficile de trouver de bons chiens de protection et surtout un berger compétent et stable.

Peut-être faudrait-il analyser avec les éleveurs la vulnérabilité de leur troupeau, comme c’est prévu dans le « Plan National d’Actions 2018-2023 sur le loup et les activités d’élevage»et préconiser les solutions à mettre en œuvre pour renforcer cette protection.

Re-Confinement, deuxième vague

Avec ce nouveau confinement, on vous partage ici nos dernières trouvailles pour s’occuper derrière un écran.

Des bisous masqués, en espérant vite partager un pot tous ensemble !

Mooc

Les inscriptions au MOOC Trame verte et bleue (TVB) ouvrent ce lundi 2 novembre 2020. Inscrivez-vous dès maintenant sur Tela Formation !

Semaine des possibles – A La Roche sur Foron

Rendez-vous pour un petit tour au parc du château pour une découverte de la flore et de la faune

  • Mardi 15 septembre – 18h à 19h30 – A partir de 8 ans
  • Parc du Château de l’Echelle – La Roche-sur-Foron
  • Sur inscription – Places limitées (10)  –  natenv74@gmail.com
  • Avec Nature et Environnement en Pays Rochois

Et samedi

Cette année pas de Vélorution mais RETROUVEZ NOTRE STAND à la FÊTE DES POSSIBLES Samedi 19 septembre 2020 10h à 18h pour échanger avec nous
(eau , air, déchets, mobilité, veille environnementale, biodiversité et protection de la nature)

Évènement Facebook

Nous y parlerons Vélo en tant que membre du collectif Mobilités Faucigny Vallée-Verte, qui sera aussi présent à Fillinges, à Reignier.

On a comté, pardon compté !

// Petite blaguounette 🧀 😅, on va la mettre sur le comptenté de la chaleur…

Non sérieusement, le 16 Juin nous avons, compté du vélo, du Pays de Gex jusqu’à Cluses, et nous vous laissons voir (et lire) les résultats :

Sur la CCPR
Et au delà !

Introduction

L’association Nature et Environnement en Pays Rochois, assistée par La Fabrique à Biclou et l’AERE a réalisé un comptage vélos le mardi 16 Juin 2020.
Pour la première fois sur notre territoire, 10 bénévoles ont enquêté sur 9 points : 3 giratoires, 4 ponts, 1 giratoire/pont et 1 carrefour, sur les communes de La Roche sur Foron (3 points), St Pierre en Faucigny (2), Amancy (1), Arenthon (1), Bonneville (1) et Scientrier (1).
Nous avons inclus des points de comptages à l’extérieur de la CCPR car correspondants à des mouvements pendulaires observés quotidiennement sur notre territoire : Le pont de Bellecombe et le pont du Borne de Tucinge.

Analyse

De 6h30 à 9h, nous avons compté 178 vélos (et trottinettes) sur le territoire.
L’heure de pointe est entre 8h et 9h du matin, avec 107 vélos comptés.
Environ un quart des vélos sont des VAE, avec une nette différenciation entre le haut et le bas de la CCPR :

  • à La Roche sur Foron et Amancy, en moyenne 42% des usagers sont des VAE,
  • contre 9% des usagers sur les communes de St Pierre en Faucigny, Bonneville, Arenthon et Scientrier.

Nous avons compté 30% de femmes en moyenne avec un écart important : de 0 à 48%.
Cette donnée permet de commenter la dangerosité du territoire. En effet, les études de pratique du vélo montrent que plus un itinéraire est sécurisé, plus la parité homme-femme est atteinte.
L’absence de parité permet donc de relever les itinéraires non sécurisés :

  • 0% : D903 – Pont de Bellecombe et Rond-point d’Amancy
  • 7% :RD19 – La Papeterie à Arenthon

Il permet aussi de noter les lieux mieux sécurisés :

  • 41% : Pont du Borne à Tucinge (CCFG), d’un côté une piste cyclable (CCFG) et de l’autre une impasse (Toisinges).
  • 48% : Pont du Borne à St Pierre en Faucigny. A noter, sur la piste cyclable de l’Avenue des Digues à St Pierre en Faucigny, nous relevons 71% d’usagères !

A La Roche sur Foron nous observons 78 vélos. Nous pouvons noter qu’à l’intérieur de la ville :

  • Les points d’observations communiquent assez peu entre eux : entre le Pont du Foron et le Rond-point de la Poste, bien que 19 personnes soient enregistrées comme allant dans l’une ou l’autre direction, seulement 3 personnes vont du pont du Foron au rond-point de la Poste, les autres ayant bifurquées ou s’étant arrêtées.
  • Les 2 points du centre-ville comptent environ un tiers de femme, alors que le rond-point de l’ENILV (rond-point de St Renan) n’est fréquenté que par 17% de femmes, dont les 2/3, n’empruntent pas la chaussée : elles circulent à vélo sur les trottoirs !
  • Toujours au niveau du rond-point de l’ENILV, bien qu’en limite du centre-ville et sans commerce à proximité, nous avons compté 68 piétons, dont la moitié de scolaire. Il y a donc 4 fois plus de piétons que de cyclistes à ce rond-point bien pourvu en trottoir.

Le point de comptage le plus fréquenté se trouve à La Roche au Pont Neuf en face de Biocoop qui a enregistré 31 personnes à vélo (et trottinette), dont 22 empruntent le Faubourg St Bernard (direction la gare).
A La Roche sur Foron, nous observons 87% de trafic « pendulaire », alors qu’à La Papeterie/Arenthon sur la RD19, avec pourtant des marquages vélo au sol, nous n’en recensons que 20%. A noter que ce point, sur le trajet prévu de la véloroute Léman-Mont-Blanc, n’a enregistré qu’un seul passage sur ce futur itinéraire.

Incidences de la météo et de la crise sanitaire

Le comptage a été effectué un jour où les conditions météorologiques annoncées la veille prévoyaient un risque d’orage. La journée a été finalement bien ensoleillée mais fraîche le matin avec 13 °C et il n’y a pas eu de pluie avant le soir.

La crise due au COVID 19 a changé les habitudes, le (télé)travail et les déplacements
professionnels. Nos chiffres devront être relativisé avec ceux d’autres territoires similaires. De plus, les cadences du Léman Express ont été réduites avec les trajets effectués en bus.

Synthèse

Nous n’avions aucune donnée antérieure et nous avons été agréablement surpris par le nombre de cyclistes. Nous avons maintenant une meilleure vision des déplacements en vélo sur notre territoire et avons pu quantifier les disparités entre La Roche sur Foron et le reste de la CCPR.

Nous referons ces mêmes comptages en 2021 et nous réfléchissons déjà à de nouveaux points.
Un grand merci à tous les bénévoles et aux vélocipédistes !

Le compte rendu format PDF à télécharger