On a comté, pardon compté !

// Petite blaguounette 🧀 😅, on va la mettre sur le comptenté de la chaleur…

Non sérieusement, le 16 Juin nous avons, compté du vélo, du Pays de Gex jusqu’à Cluses, et nous vous laissons voir (et lire) les résultats :

Sur la CCPR
Et au delà !

Introduction

L’association Nature et Environnement en Pays Rochois, assistée par La Fabrique à Biclou et l’AERE a réalisé un comptage vélos le mardi 16 Juin 2020.
Pour la première fois sur notre territoire, 10 bénévoles ont enquêté sur 9 points : 3 giratoires, 4 ponts, 1 giratoire/pont et 1 carrefour, sur les communes de La Roche sur Foron (3 points), St Pierre en Faucigny (2), Amancy (1), Arenthon (1), Bonneville (1) et Scientrier (1).
Nous avons inclus des points de comptages à l’extérieur de la CCPR car correspondants à des mouvements pendulaires observés quotidiennement sur notre territoire : Le pont de Bellecombe et le pont du Borne de Tucinge.

Analyse

De 6h30 à 9h, nous avons compté 178 vélos (et trottinettes) sur le territoire.
L’heure de pointe est entre 8h et 9h du matin, avec 107 vélos comptés.
Environ un quart des vélos sont des VAE, avec une nette différenciation entre le haut et le bas de la CCPR :

  • à La Roche sur Foron et Amancy, en moyenne 42% des usagers sont des VAE,
  • contre 9% des usagers sur les communes de St Pierre en Faucigny, Bonneville, Arenthon et Scientrier.

Nous avons compté 30% de femmes en moyenne avec un écart important : de 0 à 48%.
Cette donnée permet de commenter la dangerosité du territoire. En effet, les études de pratique du vélo montrent que plus un itinéraire est sécurisé, plus la parité homme-femme est atteinte.
L’absence de parité permet donc de relever les itinéraires non sécurisés :

  • 0% : D903 – Pont de Bellecombe et Rond-point d’Amancy
  • 7% :RD19 – La Papeterie à Arenthon

Il permet aussi de noter les lieux mieux sécurisés :

  • 41% : Pont du Borne à Tucinge (CCFG), d’un côté une piste cyclable (CCFG) et de l’autre une impasse (Toisinges).
  • 48% : Pont du Borne à St Pierre en Faucigny. A noter, sur la piste cyclable de l’Avenue des Digues à St Pierre en Faucigny, nous relevons 71% d’usagères !

A La Roche sur Foron nous observons 78 vélos. Nous pouvons noter qu’à l’intérieur de la ville :

  • Les points d’observations communiquent assez peu entre eux : entre le Pont du Foron et le Rond-point de la Poste, bien que 19 personnes soient enregistrées comme allant dans l’une ou l’autre direction, seulement 3 personnes vont du pont du Foron au rond-point de la Poste, les autres ayant bifurquées ou s’étant arrêtées.
  • Les 2 points du centre-ville comptent environ un tiers de femme, alors que le rond-point de l’ENILV (rond-point de St Renan) n’est fréquenté que par 17% de femmes, dont les 2/3, n’empruntent pas la chaussée : elles circulent à vélo sur les trottoirs !
  • Toujours au niveau du rond-point de l’ENILV, bien qu’en limite du centre-ville et sans commerce à proximité, nous avons compté 68 piétons, dont la moitié de scolaire. Il y a donc 4 fois plus de piétons que de cyclistes à ce rond-point bien pourvu en trottoir.

Le point de comptage le plus fréquenté se trouve à La Roche au Pont Neuf en face de Biocoop qui a enregistré 31 personnes à vélo (et trottinette), dont 22 empruntent le Faubourg St Bernard (direction la gare).
A La Roche sur Foron, nous observons 87% de trafic « pendulaire », alors qu’à La Papeterie/Arenthon sur la RD19, avec pourtant des marquages vélo au sol, nous n’en recensons que 20%. A noter que ce point, sur le trajet prévu de la véloroute Léman-Mont-Blanc, n’a enregistré qu’un seul passage sur ce futur itinéraire.

Incidences de la météo et de la crise sanitaire

Le comptage a été effectué un jour où les conditions météorologiques annoncées la veille prévoyaient un risque d’orage. La journée a été finalement bien ensoleillée mais fraîche le matin avec 13 °C et il n’y a pas eu de pluie avant le soir.

La crise due au COVID 19 a changé les habitudes, le (télé)travail et les déplacements
professionnels. Nos chiffres devront être relativisé avec ceux d’autres territoires similaires. De plus, les cadences du Léman Express ont été réduites avec les trajets effectués en bus.

Synthèse

Nous n’avions aucune donnée antérieure et nous avons été agréablement surpris par le nombre de cyclistes. Nous avons maintenant une meilleure vision des déplacements en vélo sur notre territoire et avons pu quantifier les disparités entre La Roche sur Foron et le reste de la CCPR.

Nous referons ces mêmes comptages en 2021 et nous réfléchissons déjà à de nouveaux points.
Un grand merci à tous les bénévoles et aux vélocipédistes !

Le compte rendu format PDF à télécharger